Qui sommes-nous?

Fondation Éden »Accueil»

La fondation éden, un jardin pour la vie

Le jardin d’Éden a été fondé dans le but d’offrir du vert aux enfants qui en ont besoin. Nous désirons que les enfants apprennent par le jeu et l’expérience; qu’ils bougent; qu’ils soient plongés dans le vert, en contact avec la terre; qu’ils soignent et travaillent à un but commun; qu’ils sortent de leur quotidien pour mieux se retrouver.
Ce jardin sera accessible aux enfants de milieux défavorisés, aux enfants des services de garde, aux écoliers du territoire scolaire de Montréal et de la Rive-Sud.
Nous sommes convaincus que le retour vers nos racines, soit le travail de la terre, associé à l’enseignement d’un mode de vie sain et l’application directe de celui-ci pourront aider nos jeunes à trouver un bien-être et un équilibre essentiel à leur évolution dans la société.

 

Test Image

 

Les débuts

J’ai la chance de pouvoir créer une école alternative dans ma région. Ce projet a su répondre à nos valeurs familiales et est vraiment inspirant mais un élément manque: la nature !

Je l’imaginais si bien sur une terre pour recevoir les enfants riant et courant mais aussi pour leur enseigner et les mettre en contact avec des animaux dont ils prendraient soin. Pourquoi alors ne pas aller les chercher pour leur faire faire l’école buissonnière de temps en temps dans un jardin créé pour eux?

 

l'envol

Une somme d’argent importante gagnée à un jeu télévisé (« Paquet Voleur » en octobre 2009) je me lance concrètement dans cette nouvelle aventure.

J’ai pu, dès lors, mettre sur pied la fondation. Parallèlement, le député de ma région m’a inspirée à faire réaliser le jardin par des étudiants qui veulent retrouver une motivation et une place dans notre société. Merveilleux.

Mon rêve se concrétisera ainsi.

 

la suite

Comment les jeunes peuvent-ils être sensibilisés à l’environnement lorsqu’ils n’ont jamais vu et vécu la campagne? S’il n’y a pas d’agriculture, il n’y pas de vie. Cette terre nous nourrit, la nécessité de la respecter n’est pas une mode, notre survie en dépend.

Nous voulons amener les jeunes à vivre la beauté, voir de leurs yeux ce qu’ils ne voient plus (une poule pondre un œuf) et faire ce qu’ils ne font plus (semer, soigner, respecter). Initiés à la nature par l’expérience et émerveillés par celle-ci, ils pourront la protéger.